Posts tagged Biologie de synthèse

Biologie 2.0 – Ce que la nature n’aurait jamais fait

Un film de Charles Antoine DE ROUVRE & Jérôme SCEMLA, 2016, 52 min

Faire de la biologie de synthèse c’est faire ce que la Nature n’aurait jamais fait… Ou plutôt copier ce que la Nature nous a donné, en lui attribuant d’autres fonctions.
Certains produits issus de cette techno-science sont déjà sur le marché.
Dans la Silicon Valley et la baie de San Francisco, Jay Keasling, professeur de génie chimique et de bio-ingénierie à l’université de Californie à Berkeley et PDG du Joint BioEnergy Institute à Emeryville, produit une molécule contre la malaria. Jusqu’à présent la molécule de l’artemisinine utilisée dans les traitements contre cette maladie était extraite d’un petit arbuste rare. Jay a trouvé une autre manière de la produire, en modifiant le génome d’une levure. Comme on brasse la bière, il fabrique ce précieux médicament, soutenu par la fondation Bill et Melinda Gates. Ce produit est fabriqué à grande échelle, de quoi traiter 120 millions de personnes, et bien plus vite qu’avec les techniques traditionnelles.

(suite…)

Fabriquer le vivant

Un film de Laetitia Ohnona, 2013, 52 min

Les spécialistes sont unanimes : la biologie connaît une révolution aussi décisive que la découverte de l’ADN ou le séquençage complet du génome humain. La biologie de synthèse doit permettre à moyen terme à l’homme de se faire démiurge, pour écrire des séquences partielles ou entières d’ADN – et donc créer ainsi artificiellement la vie.

Une perspective tellement nouvelle qu’elle suscite des vocations en dehors des laboratoires eux-mêmes. Dans de simples garages ou des hangars, les « biohackers » sont aujourd’hui capables d’assembler des séquences d’ADN synthétiques (via des DNA cassettes ou BioBricks disponibles sur Internet). Peut-être donneront-ils vie à de nouvelles cellules, voire à des organismes entiers.

De nombreux acteurs, dont les plus gros laboratoires, investissent en tout cas dans la biologie de synthèse, jusqu’à Bill Gates, qui finance un programme colossal contre la malaria reposant sur elle. C’est cette révolution en marche que ce film souhaite montrer pour la première fois, en partant à la rencontre de ceux qui la portent.

(suite…)

Go to Top