13e Sciences en Bobines (2017)


 
“Les savoirs scientifiques et techniques ne sont pas neutres. Ils sont construits par les hommes et sont soumis, comme toute création humaine, à des enjeux politiques, économiques et sociaux. Ainsi, ceux qui affirment que les sciences sont “naturellement” porteuses de bonheur et de progrès ne visent qu’à museler la critique et à conforter leur propre pouvoir. Les crises et les scandales sanitaires, écologiques, économiques et humanitaires qui se multiplient révèlent le visage d’une science soumise aux intérêts des lobbys industriels et financiers.
 

Sciences Citoyennes juge essentiel de mettre en évidence une autre approche : celle d’une recherche désireuse d’affronter les grands défis de nos sociétés, de dialoguer avec des savoirs autrefois dévalorisés, celle de citoyens qui revendiquent leur droit à participer aux choix scientifiques et technologiques qui conditionnent leur avenir.”

 
Reposant sur cette charte, le festival “Sciences en Bobines” propose une riche palette de films critiques et militants et des débats pour que le dialogue s’engage entre chercheurs et citoyens dans le but de privilégier le bien commun… pour des futurs meilleurs !
 
Pour sa 13e édition, le festival de projections-débats sur des controverses sciences et sociétés, Sciences en Bobines, traverse nos frontières. Organisé par Sciences Citoyennes et une quarantaine d’organisations partenaires, le festival s’était progressivement déployé un peu partout en France, mais cette année, c’est au tour de Chertsey au Québec de rejoindre la vingtaine de villes accueillant une ou plusieurs sessions :
 
 
 

Partenaires

Le festival Sciences en Bobines bénéficie du soutien financier de :

 

Fondation Charles Leopold Mayer
Logo fph
La fondation Charles Léopold Mayer pour le progrès de l’homme (fph) est une fondation de droit suisse.
Créée en 1982 par l’exécutrice testamentaire de Charles Léopold Mayer, Madeleine Calame, à partir du patrimoine légué par celui-ci, elle est placée sous l’autorité de surveillance du Canton de Vaud.
Son but statutaire est de « financer, par l’octroi de dons ou de prêts des recherches et actions qui concourent, de manière significative et innovante, au progrès des hommes par la science et le développement social ».
Elle veut contribuer à l’émergence d’une communauté mondiale et intervient dans les champs de la gouvernance, de l’éthique et des modes de vie durables.

 

En partenariat avec :

 

Sciences Critiques
Logo Sciences Critiques
Sciences Critiques est né d’un constat simple : il n’existait pas, jusqu’à aujourd’hui, de site d’information dédié exclusivement aux sciences, traitant tout particulièrement des sciences « en train de se faire » — par opposition aux sciences « déjà faites » que sont les découvertes scientifiques.
Il n’existait pas de site d’information et de réflexion associant penseurs, journalistes et citoyens, dont les contenus éditoriaux seraient entièrement consacrés au décryptage des controverses scientifiques contemporaines et, plus généralement, à la compréhension du « monde des sciences ».
Nous nous positionnons en tant que méta-média, désireux, non pas de participer à la compétition médiatique, mais d’offrir, aux passionné-e-s des sciences comme aux curieux-ses, des clés et des repères au travers de contenus originaux et de référence (tribunes libres, enquêtes, dossiers, grands entretiens…).
Convaincu-e-s que l’élaboration d’une information de qualité nécessite du temps, nous nous inscrivons pleinement dans une démarche de « journalisme lent » (Slow Journalism), la seule façon, selon nous, de renouer avec les lettres de noblesse du journalisme.
S!lence
Logo Silence
La revue S!lence est publiée depuis 1982. Elle se veut un lien entre toutes celles et ceux qui pensent qu’aujourd’hui il est possible de vivre autrement sans accepter ce que les médias et le pouvoir nous présentent comme une fatalité.
> Ecologie
Pour nous, ce sont les relations harmonieuses et respectueuses des humains entre eux (social) et avec la nature (environnement).
> Alternatives
Dans S!lence, la parole est donnée à celles et ceux qui expérimentent des modes de vie écologiques, non-violents.
> Non-violence
Le rejet des dominations et des violences…mais sans passivité est pour nous une bonne base politique.

(suite…)

Une suite qui dérange : le temps de l’action

0

Un film de Bonni COHEN & Jon SHENK, 2017, 100 min

L’ex vice-président Al Gore poursuit infatigablement son combat en voyageant autour du monde pour former une armée de défenseurs du climat et exercer son influence sur la politique climatique internationale. Les caméras le suivent en coulisse, saisissent des moments publics et privés, drôles et émouvants : alors que les enjeux n’ont jamais été aussi importants, il défend l’idée que les périls du changement climatique peuvent être surmontés par l’ingéniosité et la passion des hommes.

(suite…)

Le Semeur

0

Un film de Julie PERRON, 2012, 80 min

Le portrait d’un artiste et producteur de graines, Patrice Fortier, qui par passion et expérience préserve la biodiversité végétal.

(suite…)

Nos collègues les robots

0

Un film de Klaus MARTENS, 2016, 90 min

Fin janvier 2016 à Davos, le Forum économique mondial s’est penché sur le phénomène de la quatrième révolution industrielle et sur les incidences négatives que la robotisation, l’automatisation, la numérisation et l’intelligence artificielle auront sur le marché du travail. Rien qu’en Allemagne, ces innovations menaceraient 18 millions d’emplois. Deux camps sont donc désormais en présence : les optimistes et les pessimistes. Les premiers espèrent la suppression des tâches pénibles et répétitives, une aide précieuse pour les personnes atteintes d’un handicap, des gains de productivité, la valorisation de la créativité. Les seconds redoutent la montée du chômage, la fin du salariat, la paupérisation de la classe moyenne, une surveillance accrue des individus et la prééminence des algorithmes dans les opérations financières.

(suite…)

Biologie 2.0 – Ce que la nature n’aurait jamais fait

0

Un film de Charles Antoine DE ROUVRE & Jérôme SCEMLA, 2016, 52 min

Faire de la biologie de synthèse c’est faire ce que la Nature n’aurait jamais fait… Ou plutôt copier ce que la Nature nous a donné, en lui attribuant d’autres fonctions.
Certains produits issus de cette techno-science sont déjà sur le marché.
Dans la Silicon Valley et la baie de San Francisco, Jay Keasling, professeur de génie chimique et de bio-ingénierie à l’université de Californie à Berkeley et PDG du Joint BioEnergy Institute à Emeryville, produit une molécule contre la malaria. Jusqu’à présent la molécule de l’artemisinine utilisée dans les traitements contre cette maladie était extraite d’un petit arbuste rare. Jay a trouvé une autre manière de la produire, en modifiant le génome d’une levure. Comme on brasse la bière, il fabrique ce précieux médicament, soutenu par la fondation Bill et Melinda Gates. Ce produit est fabriqué à grande échelle, de quoi traiter 120 millions de personnes, et bien plus vite qu’avec les techniques traditionnelles.

(suite…)

Les Jardins de la Grelinette

0

Un film de Martin CADOTTE, 2015, 52 min

Depuis maintenant plusieurs décennies, on s’est convaincu que la prospérité en agriculture était proportionnelle à la taille des fermes. Mais voilà qu’une tendance joyeusement contradictoire se répand et produit de remarquables réussites. Dans les cultures biologiques, des maraîchers démontrent la viabilité de l’exploitation commerciale de terres minuscules. Jean-Martin Fortier est non seulement un de ceux-là, il est devenu leur théoricien.
 
 

(suite…)

Page 1 sur 5912345102030Dernière page »
Go to Top