14e Sciences en Bobines (2018)

“Les savoirs scientifiques et techniques ne sont pas neutres. Ils sont construits par les hommes et sont soumis, comme toute création humaine, à des enjeux politiques, économiques et sociaux. Ainsi, ceux qui affirment que les sciences sont “naturellement” porteuses de bonheur et de progrès ne visent qu’à museler la critique et à conforter leur propre pouvoir. Les crises et les scandales sanitaires, écologiques, économiques et humanitaires qui se multiplient révèlent le visage d’une science soumise aux intérêts des lobbys industriels et financiers.


Sciences Citoyennes juge essentiel de mettre en évidence une autre approche : celle d’une recherche désireuse d’affronter les grands défis de nos sociétés, de dialoguer avec des savoirs autrefois dévalorisés, celle de citoyens qui revendiquent leur droit à participer aux choix scientifiques et technologiques qui conditionnent leur avenir.”
 
Reposant sur cette charte, le festival “Sciences en Bobines” propose une riche palette de films critiques et militants et des débats pour que le dialogue s’engage entre chercheurs et citoyens dans le but de privilégier le bien commun… pour des futurs meilleurs !
 
Pour sa 14e édition, le festival de projections-débats sur des controverses sciences et sociétés, Sciences en Bobines, traverse nos frontières.
 
Organisé par Sciences Citoyennes et une quarantaine d’organisations partenaires, le festival propose des sessions un peu partout en France, ainsi qu’au Québec :
 
 
 
 
 

Partenaires

Le festival Sciences en Bobines a bénéficié en 2018 du soutien financier de :

 

Fondation Charles Leopold Mayer
Logo fph
La fondation Charles Léopold Mayer pour le progrès de l’homme (fph) est une fondation de droit suisse.
Créée en 1982 par l’exécutrice testamentaire de Charles Léopold Mayer, Madeleine Calame, à partir du patrimoine légué par celui-ci, elle est placée sous l’autorité de surveillance du Canton de Vaud.
Son but statutaire est de « financer, par l’octroi de dons ou de prêts des recherches et actions qui concourent, de manière significative et innovante, au progrès des hommes par la science et le développement social ».
Elle veut contribuer à l’émergence d’une communauté mondiale et intervient dans les champs de la gouvernance, de l’éthique et des modes de vie durables.
Institut Momentum
Logo momentum
Fondé en mars 2011, l’Institut Momentum est un laboratoire d’idées sur les impasses de la société industrielle et les transitions nécessaires pour amortir le choc social de l’Anthropocène, cette nouvelle époque géologique caractérisée par l’impact tellurique des activités humaines. L’Institut Momentum, qui réunit des chercheurs, des journalistes, des ingénieurs et des acteurs associatifs, tente de répondre au défi de notre époque : comment organiser la transition vers un monde postcroissant, postfossile et modifié par le climat ? Comment penser et agir les issues de l’Anthropocène ? Depuis bientôt huit ans, nous organisons des séminaires mensuels sur ces questions. Leurs comptes rendus sont lisibles sur notre site : www.institutmomentum.org

 

En partenariat avec :

 

Sciences Critiques
Logo Sciences Critiques
Sciences Critiques est né d’un constat simple : il n’existait pas, jusqu’à aujourd’hui, de site d’information dédié exclusivement aux sciences, traitant tout particulièrement des sciences « en train de se faire » — par opposition aux sciences « déjà faites » que sont les découvertes scientifiques.
Il n’existait pas de site d’information et de réflexion associant penseurs, journalistes et citoyens, dont les contenus éditoriaux seraient entièrement consacrés au décryptage des controverses scientifiques contemporaines et, plus généralement, à la compréhension du « monde des sciences ».
Nous nous positionnons en tant que méta-média, désireux, non pas de participer à la compétition médiatique, mais d’offrir, aux passionné-e-s des sciences comme aux curieux-ses, des clés et des repères au travers de contenus originaux et de référence (tribunes libres, enquêtes, dossiers, grands entretiens…).
Convaincu-e-s que l’élaboration d’une information de qualité nécessite du temps, nous nous inscrivons pleinement dans une démarche de « journalisme lent » (Slow Journalism), la seule façon, selon nous, de renouer avec les lettres de noblesse du journalisme.
S!lence
Logo Silence
La revue S!lence est publiée depuis 1982. Elle se veut un lien entre toutes celles et ceux qui pensent qu’aujourd’hui il est possible de vivre autrement sans accepter ce que les médias et le pouvoir nous présentent comme une fatalité.
> Ecologie
Pour nous, ce sont les relations harmonieuses et respectueuses des humains entre eux (social) et avec la nature (environnement).
> Alternatives
Dans S!lence, la parole est donnée à celles et ceux qui expérimentent des modes de vie écologiques, non-violents.
> Non-violence
Le rejet des dominations et des violences…mais sans passivité est pour nous une bonne base politique.

(suite…)

Le roundup face à ses juges

Un film de Marie-Monique ROBIN, 2017, 90 min

Presque 10 ans après « Le Monde selon Monsanto », pourquoi y revenir ?

Parce que dans ce film uniquement consacré au Roundup®, on verra qu’il n’est pas un simple poison, mais un produit à effets multiples : cancérigène, perturbateur endocrinien, mutagène et chélateur de métaux, il prépare un scandale sanitaire dont la magnitude pourrait être supérieure à ce qu’a produit l’amiante, car le glyphosate (la substance active de l’herbicide) est partout : dans l’eau, l’air, la pluie, les sols et les aliments. Du Nord au Sud de la planète, on verra que l’herbicide-qui-tue-tout (son surnom en espagnol) rend malades ou tue les sols, les plantes, les animaux et les humains. Il détruit durablement les écosystèmes en affectant les organismes vivants, avec des conséquences en chaîne jusqu’aux êtres humains, ce qui est la définition même du crime d’écocide.

Parce qu’il ne s’agit pas seulement de dénoncer : alors qu’agences internationales et gouvernements s’avèrent inopérants, l’initiative du Tribunal International Monsanto montre que témoins, victimes, experts, ou simples citoyens… ont su s’emparer de cette question, jusqu’à obtenir un avis juridique qui pourrait infléchir le droit international : faire reconnaître le crime d’écocide afin de pouvoir poursuivre au pénal les dirigeants des firmes dont les activités à grande échelle menacent la sûreté de la planète.

Derrière des produits bénins qui se trouvent encore dans les rayons des jardineries : un scandale sanitaire majeur… mais un début de condamnation devant la justice des hommes
(suite…)

Sciences en Bobines 2018 en Île-de-France

5 octobre 2018 à 17hCHAUSSY (95)
17h – Visite de la ferme bio de la Bergerie suivie d’un apéritif.

19h – Projection de “Cultivons la terre” d’Honorine PÉRINO

Débat suivi d’un dîner bio

Avec la participation d’Isabelle GOLDRINGER (Généticienne, Sciences Citoyennes).

Réservation obligatoire avant le 30 septembre

5 octobre 2018 à 20h30MONTREUIL (93)
Projection de “Imitation game” de Morten TYLDUM

Débat

Avec la participation de Francis CHATEAURAYNAUD (sociologue).

En partenariat avec le festival Sciences Infuses

Plus d’infos…

6 octobre 2018 à 19h30ORSAY (91)
Projection de “Zéro Phyto 100% Bio” de Guillaume BODIN

Débat animé par Patricia KASPERET, suivi d’un pot de l’amitié

avec la participation de Jean-Pierre LECOCQ (Terre de liens).

Plus d’infos…

11 octobre 2018 à 17hBURES-SUR-YVETTE (91)
Faire autrement, pour le bonheur de tout le vivant

17h-19h : Projection de la conférence du 10 octobre 2017 d’Hubert REEVES “L’avenir de la vie sur la Terre”, avec Patricia KASPERET -1h30-

suivi par “Hubert REEVES, de St Germain-des-prés à Bures-sur-Yvette” -17 mn-

La causerie
Le débat
 

19h-20h : Buffet végétarien participatif
 

20h : Projection de “Le roundup face à ses juges” de Marie-Monique ROBIN

Débat animé par Patricia KASPERET, suivi d’un pot de l’amitié

avec la participation de Pascale CORBIN (auteure de “La domination humaine”).
 

16 octobre 2018 à 20h30PARIS (75)
Projection de “Climat, le théâtre des négociations” de David BORNSTEIN

Débat

Avec la participation de David BORNSTEIN (Réalisateur) et de Magali REGHEZZA-ZITT (Géographe).

Plus d’infos…

17 octobre 2018 à 20h30 SAINT-OUEN-L’AUMÔNE (95)
Projection de “Biologie 2.0 – Ce que la nature n’aurait jamais fait” de Charles Antoine DE ROUVRE & Jérôme SCEMLA

Débat

Avec la participation de Christian VÉLOT (Généticien, Sciences Citoyennes) et d’Éric MEUNIER (Inf’OGM).

Plus d’infos…

Nothing to hide

Un film de Marc MEILLASSOUX, 2017, 86 min

Êtes-vous vraiment sûr de n’avoir “rien à cacher” ?

Que peuvent savoir Facebook ou Google de vous en seulement 30 jours ?
Votre orientation sexuelle ?
Vos heures de lever et de coucher ?
Votre consommation d’alcool et vos infractions pénales ?
Votre niveau de richesses et votre solvabilité ?

Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic ont fait l’expérience en hackant l’Iphone et l’IMac d’un jeune artiste n’ayant « rien à cacher » pendant un mois. Un hacker et une analyste ont pour mission de deviner qui est ce jeune homme et s’il n’a véritablement “rien à cacher”. Celui-ci est loin de se douter où l’expérience va le mener…

 
 
 
 

(suite…)

Trashed

Un film de Candida BRADY, 2016, 98 min

TRASHED suit le voyage à travers le monde de l’acteur oscarisé Jeremy Irons pour étudier les dommages causés par les déchets sur l’environnement et notre santé. De l’Islande à l’Indonésie en passant par la France et le Liban, il rencontre des scientifiques, des politiciens et des gens ordinaires dont la santé et le mode de vie ont été profondément affectés par cette pollution. Terrible et beau à la fois, ce documentaire délivre aussi un message d’espoir et montre qu’il existe des démarches alternatives pour régler le problème.

(suite…)

Unfair game

Un film de Thomas HUCHON, 2017, 69 min

unfair game

Pendant la campagne électorale, pourrie par les fake news et les accusations portées contre ses opposants, Donal Trump n’a avancé que 4 % de faits tout à fait exacts et a entretenu la confusion entre fiction et réalité. D’après Thomas Huchon, le réalisateur de cette enquête, l’usage massif de ces fake news, fabriquées sciemment, diffusées et relayées par de nombreux médias, dont le site Breitbart, a permis d’influer sur l’opinion de millions de citoyens. Les électeurs ont également été manipulés grâce des technologies très poussées, qui ont permis d’utiliser massivement et secrètement les données personnelles des Américains.

(suite…)

Go to Top