Films

Ondes de choc

Un film de Klaus SCHEIDSTEGER, 2018, 85 min

Ondes de choc

Quels risques les téléphones portables font-ils courir à notre santé ?

Depuis l’apparition des mobiles, des scientifiques issus du monde entier, creusent ce sujet. Loin d’être anti-téléphones, eux-mêmes utilisateurs quotidiens, ils ont démontré que les ondes électromagnétiques émises par les portables peuvent causer des dommages irréversibles au cerveau.

Reconnues par la cour de justice américaine, leurs découvertes ont pourtant encore du mal à se faire entendre.

Ce documentaire résolument engagé, humain et émouvant, nous ouvre les yeux et nous invite à une utilisation plus saine de l’ensemble de nos appareils sans fil.
(suite…)

Les sentinelles

Un film de Pierre PÉZERAT, 2016, 91 min

Les sentinelles

Josette Roudaire et Jean-Marie Birbès étaient ouvriers, en contact avec l’amiante.
Paul François est agriculteur, il a été intoxiqué par un pesticide de Monsanto, le Lasso.
Ils ont rencontré mon père, Henri Pézerat, chercheur au CNRS, qui a marqué leurs vies en les aidant à se battre pour que ces empoisonnements ne restent pas impunis.
Les ouvriers agricoles de la coopérative de Nutréa Triskalia, intoxiqués par des insecticides, n’ont pas connu Henri, mais ils sont le vivant symbole de ceux qu’il a défendus toute sa vie, des sentinelles.
Chacun d’eux raconte, des années 1970 à 2015, les combats menés, l’interdiction de l’amiante, l’attaque de Paul contre Monsanto, avec à chaque fois le rôle décisif joué par Henri. Qu’ils soient ouvriers ou paysan, ils partagent le même sentiment : la justice n’est pas encore passée, ni pour les responsables du grand mensonge de l’amiante, encore moins pour ceux de la catastrophe annoncée des pesticides.”

(suite…)

Le jeûne, une nouvelle thérapie ?

Un film de Sylvie GILMAN et Thierry de LESTRADE, 2006, 52 min

Le jeûne, une nouvelle thérapie ?

“C’est un peu comme si, chaque jour, une tour du World Trade Center s’écroulait en une boule de feu”. C’est par une image saisissante que Clifton Leaf, sur le toit de son mmeuble new-yorkais, dépeint la réalité du cancer dans son pays. L’image fait frémir, les chiffres en donnent la mesure : au cours de sa vie, un homme sur deux est confronté à la maladie, une femme sur trois… Le cancer est aujourd’hui une épidémie qui ne cesse de s’étendre, il est devenu le premier problème de santé publique du monde industrialisé. Qui aurait pu penser, il y a trente-cinq ans, que nous serions confronté à une telle situation ? L’heure était aux discours optimistes, aux déclarations fracassantes. Quand le 23 décembre 1971, Nixon lance solennellement “la guerre au cancer”, il débloque des millions de dollars pour la recherche. Son but : terrasser le mal avant le bicentenaire de la déclaration d’indépendance, en 1976. La course était lancée, mais la course était marquée du péché d’orgueil. Car le temps de la recherche n’obéit pas aux impératifs de l’agenda politique et la chronique d’une victoire annoncée s’est transformée en cruelle leçon d’humilité.
Près de quatre décennies plus tard, les soins apportés aux malades sont mieux adaptés certes, les traitements moins lourds, la connaissance de la maladie infiniment plus précise… mais la recherche du traitement “miracle” n’a pas abouti. L’humilité conduit donc à interroger cette stratégie du “tout-thérapeutique” pour lutter contre le cancer. D’autres voix, d’autres scientifiques, se font entendre : au lieu de tout miser sur la recherche de nouveaux traitements, ils s’interrogent sur les causes du cancer et réclament une véritable prise en compte des facteurs de risques environnementaux. Par ces questions, la guerre contre le cancer a gagné un autre front. Avec ceux qui l’animent, le cancer quitte la sphère de santé publique pour devenir un problème de société . Doit-on changer l’homme (son comportement, ses gènes…) ou bien doit-on changer la société (l’environnement) : question cruciale pour le siècle qui s’ouvre.

(suite…)

Nouvelle Cordée

Un film de Marie-Monique ROBIN, 2019, 114 min

Nouvelle Cordée

C’est l’histoire de l’expérimentation « Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée », qui a été lancée dans l’agglomération de Mauléon (Deux-Sèvres) en 2015. À l’époque, Pierrick, Anne, Sébastien et les autres vivent dans une grande précarité. « On nous appelait les cassos », dit Philippe.

Quatre ans plus tard, ils sont salariés dans la première « entreprise à but d’emploi » de France. Et leur vie a changé. « Une vraie résurrection », dit Sylvie. À leurs côtés depuis le début de cette incroyable aventure humaine et collective, la caméra capte la transformation physique et morale – les corps qui se redressent, les sourires retrouvés, la parole qui se libère – des anciens laissés-pour-compte de l’économie dominante, qui revendiquent aujourd’hui une nouvelle manière de travailler et de vivre ensemble.

À l’heure des « gilets jaunes », un film pour montrer qu’il est possible de concilier solutions de fins de mois et de fin du monde.

(suite…)

L’horizon des possibles

Un film de Catherine GUÉNEAU et Gérard LEBLANC, 2017, 68 min

L'horizon des possibles

Pour se développer, le maraîchage biologique doit affronter et résoudre plusieurs problèmes : la mise en relation des producteurs et des consommateurs à travers des circuits courts ; l’autonomie en matière de semences ; la création ou la recréation d’écosystèmes fondés sur la biodiversité (permaculture) ; les choix les mieux adaptés au travail du sol ; les associations de cultures envisagées à la fois dans l’espace et dans le temps ; des formes nouvelles d’organisation du travail et de coopération.

Sur toutes ces questions, le film propose un « horizon des possibles » étayé à la fois sur la tradition et sur l’innovation. Il présente des pratiques et des pistes de réflexion qui permettent d’avancer des éléments de réponses.
Le film a été réalisé principalement en Alsace, dans des fermes anciennes (ferme Pülvermuhle avec Freddy et Dany Schmidt, les Chants de la terre à Colmar avec Guillaume Goepp) ou plus récentes (Jean Becker et Annick Riehl à Ingwiller). Il questionne également l’expérience de longue date du semencier-maraîcher bourguignon Yannick Loubet ainsi que la pratique permaculturelle de la ferme du Bec Hellouin (avec Perrine et Charles Hervé Gruyer et le chercheur François Léger) et la démarche expérimentale du lycée de Pflixbourg (avec Guillaume Delaunay et Pierre Eichenlaub).

(suite…)

Océans, le mystère du plastique

Un film de Vincent PERAZIO, 2016, 52 min

Océans, le mystère du plastique

Parmi tous les déchets plastiques déversés dans les mers, les scientifiques n’en retrouvent que 1 %. Où est passée l’immensité restante ? Enquête sur une pollution toxique devenue invisible.

Le plastique serait-il en train de modifier l’écosystème marin sans que l’on en mesure encore toutes les conséquences ? Désormais partie intégrante des océans, au même titre que les algues ou le plancton, les déchets plastiques sont omniprésents, de l’Arctique à l’Antarctique en passant par les mers tropicales.

Plusieurs études s’accordent pour affirmer que près de 50 milliards de morceaux de plastique polluent les océans. Mais là est le mystère : l’immense majorité (99 % !) de ces déchets ont disparu. Où sont-ils passés ? Sont-ils ingérés par les organismes marins ? Des scientifiques du monde entier – océanographes, spécialistes de l’environnement, microbiologistes… – enquêtent aujourd’hui sur ce plastique devenu invisible.

(suite…)

La Terre vue du cœur

Un film de Iolande CADRIN-ROSSIGNOL, 2018, 91 min

La_terre_vue_du_coeur

Autour de Hubert Reeves et Frédéric Lenoir, des scientifiques, auteurs et artistes nous interpellent : la biodiversité est aujourd’hui menacée. Si certains humains sont à l’origine de la crise, d’autres, de plus en plus nombreux, s’y attaquent à bras le corps et créent des solutions.

Ensemble, dans ce film dédié aux générations futures, ils nous rappellent à quel point le vivant sous toutes ses formes est­ un fascinant et touchant mystère… qu’il ne tient qu’à nous de préserver !

(suite…)

Go to Top