Posts tagged Mathématiques

Comment j’ai détesté les maths

Un film d’Olivier PEYON, 2011, 99 min

Comment les mathématiques ont-elles envahi le monde ? Des États-Unis à la France en passant par l’Inde, une plongée fascinante dans les coulisses de ce vaste champ scientifique, aux côtés de ses plus illustres représentants.
“Le mathématicien – c’est une sorte de lieu commun –, c’est celui qui n’a pas d’imagination, dont la pensée dessèche le cœur”, lance Jean Dhombres, historien des mathématiques. Pour un grand nombre de personnes, la discipline, comme ceux qui la pratiquent, représentent en effet un authentique cauchemar. D’où vient ce désamour ? Pourquoi les maths ne font-elles pas plus d’émules à l’heure où elles régissent le monde, à travers les algorithmes des Google, Apple et autre Goldman Sachs ? De l’Institut d’Oberwolfach, en Allemagne, aux universités américaines, du 26e Congrès international des mathématiques, en Inde, à un lycée nantais où un enseignant haut en couleur multiplie les images pour transmettre son savoir, Olivier Peyon questionne la place grandissante de cette science dans la société.
Avec, en vedette, l’excentrique Cédric Villani, médaille Fields en 2010, ce documentaire nous entraîne aux quatre coins de la planète pour tenter d’analyser cette montée en puissance, mais aussi ses dérives, durement illustrées par la crise financière de 2008. Un panorama aussi dense que limpide, éclairé par de nombreuses interviews avec les plus grands représentants de la discipline, qui livrent des réflexions passionnantes sur la créativité, l’éthique, les méthodes éducatives, l’avenir de la science…

(suite…)

L’espace d’un homme

Un film de Hervé Nisic, 2010, 52 min

Portrait d’Alexander Grothendieck, un des plus grands mathématiciens contemporains. Génie absolu, homme sans concession, Grothendieck est l’un des premiers écologistes politiques en France. Il a organisé son retrait de la communauté des hommes, et cependant l’oublier est impossible, tant il a refondé les mathématiques et placé haut son exigence pour l’homme.

Médaille Fields en 1966, il refusa le prix Crafoord en 1988 : « Accepter d’entrer dans le jeu des prix et récompenses serait aussi donner ma caution à un esprit et à une évolution, dans le monde scientifique, que je reconnais comme profondément malsains, et d’ailleurs condamnés à disparaître à brève échéance ».

(suite…)

Go to Top