Posts tagged Technosciences

Les apprentis sorciers du climat

Un film de Pierre-Oscar LEVY, 2015, 83 min

Vincent-Shaefer-copyright

Pour stopper le réchauffement de la planète, des scientifiques proposent de modifier le climat. Une enquête remarquable sur une alternative inquiétante à la diminution d’émissions de CO2.Stimuler le plancton, repeindre les toits en blanc, envoyer des miroirs dans l’espace… : des lubies ? Non, la géo-ingénierie. Ces techniques plus ou moins fantaisiste, visent à modifier le climat afin d’enrayer le réchauffement de la planète. Longtemps, les scientifiques se sont refusé à mentionner ce plan B parce qu’ils pensaient qu’il détournerait le monde politique du plan A (limiter les émissions de gaz à effet de serre). Autrefois décrié, il opère aujourd’hui un retour en force.

Les recherches les plus avancées se proposent d’imiter l’effet des éruptions volcaniques en pulvérisant des particules refroidissantes dans la stratosphère. Pour l’instant, ces expériences restent confinées en laboratoire. Mais jusqu’à quand ? Aux États-Unis, la géo-ingénierie séduit les milieux conservateurs, ceux-là mêmes qui nient le lien entre le réchauffement climatique et l’activité humaine. Cette solution présente, il est vrai, des avantages : elle évite de se mettre les industries polluantes à dos, d’imposer de nouvelles taxes, de changer nos modes de vie, et crée du business. Mais des scientifiques prédisent des effets dévastateurs en cascade : augmentation des pluies, suppression de la mousson, désertification…

Course à l’arme météorologique

Ce documentaire réunit de nombreux experts, partisans ou critiques à l’égard de la manipulation du climat : scientifiques, journalistes, lobbyistes, historiens, “géo-ingénieurs”, exposant placidement des projets qui font froid dans le dos… À l’aide d’un riche fonds d’archives, le film se penche sur l’histoire ahurissante de ces techniques qui ont pris leur essor durant la course à l’armement de la guerre froide, brossant au passage le portrait d’Edward Teller, qui a inspiré le docteur Folamour de Stanley Kubrick. Ce dernier pensait, notamment, régler le problème de la sécheresse californienne par une explosion nucléaire…

(suite…)

Nos collègues les robots

Un film de Klaus MARTENS, 2016, 90 min

Fin janvier 2016 à Davos, le Forum économique mondial s’est penché sur le phénomène de la quatrième révolution industrielle et sur les incidences négatives que la robotisation, l’automatisation, la numérisation et l’intelligence artificielle auront sur le marché du travail. Rien qu’en Allemagne, ces innovations menaceraient 18 millions d’emplois. Deux camps sont donc désormais en présence : les optimistes et les pessimistes. Les premiers espèrent la suppression des tâches pénibles et répétitives, une aide précieuse pour les personnes atteintes d’un handicap, des gains de productivité, la valorisation de la créativité. Les seconds redoutent la montée du chômage, la fin du salariat, la paupérisation de la classe moyenne, une surveillance accrue des individus et la prééminence des algorithmes dans les opérations financières.

(suite…)

Les apprentis sorciers du climat-2016

Un film de Pierre Oscar LEVY, 2015, 83 min

Vincent-Shaefer-copyright

Pour stopper le réchauffement de la planète, des scientifiques proposent de modifier le climat. Une enquête remarquable sur une alternative inquiétante à la diminution d’émissions de CO2.Stimuler le plancton, repeindre les toits en blanc, envoyer des miroirs dans l’espace… : des lubies ? Non, la géo-ingénierie. Ces techniques plus ou moins fantaisiste, visent à modifier le climat afin d’enrayer le réchauffement de la planète. Longtemps, les scientifiques se sont refusé à mentionner ce plan B parce qu’ils pensaient qu’il détournerait le monde politique du plan A (limiter les émissions de gaz à effet de serre). Autrefois décrié, il opère aujourd’hui un retour en force.

Les recherches les plus avancées se proposent d’imiter l’effet des éruptions volcaniques en pulvérisant des particules refroidissantes dans la stratosphère. Pour l’instant, ces expériences restent confinées en laboratoire. Mais jusqu’à quand ? Aux États-Unis, la géo-ingénierie séduit les milieux conservateurs, ceux-là mêmes qui nient le lien entre le réchauffement climatique et l’activité humaine. Cette solution présente, il est vrai, des avantages : elle évite de se mettre les industries polluantes à dos, d’imposer de nouvelles taxes, de changer nos modes de vie, et crée du business. Mais des scientifiques prédisent des effets dévastateurs en cascade : augmentation des pluies, suppression de la mousson, désertification…

Course à l’arme météorologique

Ce documentaire réunit de nombreux experts, partisans ou critiques à l’égard de la manipulation du climat : scientifiques, journalistes, lobbyistes, historiens, “géo-ingénieurs”, exposant placidement des projets qui font froid dans le dos… À l’aide d’un riche fonds d’archives, le film se penche sur l’histoire ahurissante de ces techniques qui ont pris leur essor durant la course à l’armement de la guerre froide, brossant au passage le portrait d’Edward Teller, qui a inspiré le docteur Folamour de Stanley Kubrick. Ce dernier pensait, notamment, régler le problème de la sécheresse californienne par une explosion nucléaire…

(suite…)

Intelligence superficielle

Un film de Vincent Maillard, 2004, 62 min

Intelligence superficielle est un « documentaire de science-fiction », qui prend pour point de départ le débat au parlement européen sur la brevetabilité des logiciels. Romuald, lobbyiste et consultant en nouvelles technologies, va croiser la route de deux personnages énigmatiques : Parker et Harry. Cette rencontre va l’amener à s’interroger sur ce qui reste en lui d’humain… Parker et Harry, dans un décor étrange, visionnent des documents vidéo sur la brevetabilité des logiciels, l’Intelligence artificielle, Internet, la génétique, et les nanotechnologies. Le danger n’est-il pas que toutes ces « technosciences » soient soumises aux seules lois du marché ?
(suite…)

Go to Top