Films

Ondes, science et manigances

Un film de Jean Hèches, 2014, 92 min

Quand le business dirige la recherche, peut-on encore faire confiance à la science ?

Dans le monde, depuis dix ans, la contestation contre les antennes de téléphonie mobile augmente. Elle s’appuie sur de nombreuses études scientifiques qui révèlent les effets des ondes électromagnétiques sur la santé. Pourtant, les Etats, les industriels et une partie de la communauté scientifique affirment qu’il n’y a pas de risques sanitaires.

A travers les parcours de lanceurs d’alerte, citoyens, journalistes, scientifiques, électro-hyper-sensibles, ce film dévoile comment les stratèges de la téléphonie mobile, manipulent la science pour répandre un message rassurant, qui met en doute les connaissances déjà établies sur la nocivité de cette technologie.

(suite…)

No Gazaran

Un film de Doris Buttignol et Carole Menduni, 2014, 94 min

Il y a trois ans, des milliers de citoyens découvrent que des permis d’exploration de gaz de schiste ont été accordés dans le plus grand secret.

Ce déni de démocratie provoque alors une mobilisation sans précédent qui enflamme le Sud-Est de la France et fait reculer l’industrie pétrolière. Un rapport de force s’instaure.
Face à la pression du lobby pétrolier sur le gouvernement,
citoyens et élus locaux se préparent à la désobéissance civile. Ils dénoncent l’illusion d’un eldorado financier et les risques sur la santé et l’environnement. Mais de nouveaux forages démarrent.

Cette résistance faite de solidarité, d’imagination et d’intelligence collective sera-t-elle suffisante pour relancer le débat sur la transition énergétique ?

(suite…)

The end of the line

Un film de Rupert Murray, 2012, 82 min

Le film The End of the Line est le résultat de la collaboration de Christopher Hird, un des meilleurs producteurs anglais de documentaires engagés, Jess Search, directrice de Britdoc, George Duffield, Clare Lewis et Chris Gorell-Barnes, producteurs férus de plongée sous-marine, et Charles Clover, journaliste ultra-célèbre en Angleterre, mais encore inconnu en France.

Si Daniel Pauly, un scientifique interviewé dans le film, a permis à la communauté scientifique de prendre conscience des problèmes de surpêche grâce à des travaux précis et inattaquables, Charles Clover, grâce à son livre « The End of the Line », a réussi le tour de force d’amener la problématique au cœur des discussions du grand public anglais. En a découlé notamment ce film.

(suite…)

L’espace d’un homme

Un film de Hervé Nisic, 2010, 52 min

Portrait d’Alexander Grothendieck, un des plus grands mathématiciens contemporains. Génie absolu, homme sans concession, Grothendieck est l’un des premiers écologistes politiques en France. Il a organisé son retrait de la communauté des hommes, et cependant l’oublier est impossible, tant il a refondé les mathématiques et placé haut son exigence pour l’homme.

Médaille Fields en 1966, il refusa le prix Crafoord en 1988 : « Accepter d’entrer dans le jeu des prix et récompenses serait aussi donner ma caution à un esprit et à une évolution, dans le monde scientifique, que je reconnais comme profondément malsains, et d’ailleurs condamnés à disparaître à brève échéance ».

(suite…)

La malédiction du gaz de schiste

Un film de Lech Kowalski, 2012, 83 min

Gaz de schiste

Zamosc, en Pologne orientale : au hasard d’un tournage dans cette région rurale, Lech Kowalski rencontre en 2009 des paysans sur les terres desquels de grandes firmes américaines ont commencé à prospecter pour extraire du gaz de schiste. Fissures dans les murs des fermes, pollution des eaux, bulldozers investissant des champs à quelques dizaines de mètres des habitations… Les villageois sont inquiets. Or cette situation locale n’a rien d’anecdotique et témoigne d’un phénomène qui menace aujourd’hui toute la planète. Bradford County, aux États-Unis, est au gaz de schiste ce que l’Arabie Saoudite est au pétrole. Mais on est loin de l’image idyllique d’une “énergie non conventionnelle” propre et d’exploitation aisée que veulent donner les industriels. Dans ce petit comté du nord-est des États-Unis, le réalisateur filme des paysages dévastés et l’épuisement physique et psychologique des habitants…

Combat inégal

Cinéaste underground, passionné par les groupes à la marge (les SDF dans Rock soup, les punks dans Born to lose) et les grandes tragédies de l’histoire européenne (Hitler’s highway), Lech Kowalski s’aventure ici dans les profondeurs de la campagne polonaise. Il dépeint le combat inégal de petites gens victimes de contrats léonins, pour la sauvegarde de leurs villages, de leurs maisons, de leurs exploitations agricoles, de leur eau et de leur santé – et qui remportent quelques victoires inattendues. L’enjeu est de taille : la Pologne voit dans cette énergie nouvelle une promesse d’indépendance vis-à-vis du gaz russe. À l’instar du travail d’investigation entrepris il y a deux ans aux États-Unis par Josh Fox dans Gasland, ce documentaire constitue une mine d’informations sur les pratiques des compagnies de forage et sur les conséquences de cette exploitation sur la vie quotidienne des Européens.

(suite…)

La tour née des potagers

Une série de courts-métrages/émissions de Diane Giorgis et Virginie Colomb, 2013

Selon la FAO, l’agriculture urbaine se réfère à des petites surfaces (par exemple, terrains vagues, jardins, vergers, balcons, récipients divers) utilisées en ville pour cultiver quelques plantes et élever de petits animaux et des vaches laitières en vue de la consommation du ménage ou des ventes de proximité. Il s’agirait donc d’une agriculture à majorité non professionnelle, de petite échelle et n’ayant pas pour but de vendre la production mais plutôt de la consommer.
Les porteuses du projet “La tour née des potagers” quant à elles ont choisi de la définir de la manière suivante : “toute activité agricole, professionnelle ou non, ayant un impact direct ou indirect sur les populations urbaines. Cette définition prend compte les différentes formes d’agriculture urbaine autour du monde, ainsi que les différentes composantes de cette agriculture.

Cette série courts-métrages a pour but de dégager leurs similitudes et leurs différences, ainsi que les logiques de fonctionnement pour tenter de montrer que l’agriculture urbaine a un rôle à jouer pour la souveraineté alimentaire.

(suite…)

Mauvaises ondes

Un film de Sophie Le Gall, 2011, 85 min

Elles sont inodores et invisibles, pourtant les ondes électromagnétiques sont partout. Micro-ondes, wifi, téléphones mobiles…
Les technologies sans fil ont envahi notre quotidien. Jamais dans l’histoire de l’humanité, une industrie ne s’était déployée aussi vite. En France, 64 millions de téléphones portables sont en activité, utilisés par des adultes, mais aussi des adolescents ou même des enfants.
Cette nouvelle mobilité, malgré ses aspects pratiques, s’appuie sur une technologie, les micro-ondes que de plus en plus de chercheurs estiment nocives.
L’État, devant l’inquiétude grandissante des citoyens, édicte des normes. Mais protègent-elles réellement notre santé ? Les scientifiques s’affrontent à coup d’études contradictoires.
Mais lorsque les résultats auxquels ils parviennent sont inquiétants, il semblerait que les chercheurs soient discrédités et que le financement de leur recherche soit plus difficile à obtenir.
Reste une question cruciale : les ondes sont-elles dangereuses pour la santé ? Sophie Le Gall tente à son tour d’identifier le danger lié à l’utilisation croissante de ces technologies.
(suite…)

Go to Top