Films

Tous cobayes

Un film de Jean-Paul Jaud, 2012, 120 min

De 2009 à 2011, et dans le secret le plus absolu, le Professeur Gilles-Eric Séralini a mené une expérience aux conséquences insoupçonnables, au sein du CRIIGEN (Comité de Recherche et d’Information Indépendantes sur le génie Génétique). Il s’agit de la plus complète et de la plus longue étude de consommation d’un OGM* agricole avec le pesticide Roundup faite sur des rats de laboratoire et les conclusions qui vont en être tirées sont édifiantes… Après le terrible accident de Tchernobyl en avril 1986, l’invisible poison nucléaire a resurgit avec l’explosion de la centrale de Fukushima en mars 2011 faisant des dégâts matériels, humains et écologiques innommables. OGM, Nucléaire : L’Homme s’est approprié ces technologies sans faire de tests sanitaires ni environnementaux approfondis alors que la contamination irréversible du vivant est réelle. Serions-nous tous des cobayes?
 *Le Maïs NK 603 de Monsanto, cultivé sur 80% du sol américain, importé en Europe avec le pesticide Roundup
(suite…)

Gorleben : Cassez-vous !

Un film de Roswitha Ziegler et Gerhard Ziegler, 1998, 53 min

De 1976 à nos jours, une rétrospective de 25 ans de lutte et de résistance contre le site de stockage des déchets nucléaires de Gorleben, situé non loin de l’ancienne frontière entre les deux Allemagne. Ce documentaire montre de nouvelles formes de résistances où la non-violence active permet de réconcilier dans la lutte des corporations et citoyens de provenance extrêmement variées (paysans, étudiants, salariés, etc.)

Arrêt de tranche, les trimardeurs du nucléaire

Un film de Catherine Pozzo di Borgo, 1995, 54 min

EDF sous-traite aujourd’hui plus de 80% des travaux de maintenance de son parc nucléaire. Autour de 4 salariés extérieurs, pénétrons dans l’univers peu exploré de la sous-traitance, la face cachée des industries de haute technologie.
(suite…)

Alerte à Babylone

Un film de Jean Druon, 2005, 95 min

« Et les coûts de Mégalopolis grandissent encore plus vite que sa taille. À tout prix il faut faire venir plus d’énergie, plus d’eau. Il faut assurer le transport des vivants. Mégalopolis est une cité assiégée, mais elle ne l’est que par sa propre masse. Aussi ne peut-elle être sauvée que par le sacrifice chaque jour plus poussé de ses libertés. » Phrase de Bernard Charbonneau, citée en ouverture. Ce film retrace les conséquences de l’application des nouvelles technologies, comme le nucléaire, les OGM et les nanotechnologies. Bien que ces conséquences portent sur la santé, l’avenir social et les conditions de vie en général, ces techniques sont toujours mises en service sans aucun débat public. L’auteur fait intervenir des chercheurs en agronomie, des juristes et des penseurs critiques qui déplorent le peu d’informations mises à disposition du public par les « organismes de contrôle » qui, bien souvent, au lieu d’exercer un travail de contrôle véritable qui correspondrait à la responsabilité dont ils revêtent pourtant leur poste, aident au contraire à avaliser des décisions déjà prises par le complexe industriel qui les mandate de manière plus ou moins directe. Certains intervenants plaident en faveur de la mise en place d’une protection juridique des lanceurs d’alerte.
(suite…)

Atomic café

Un film de Jayne Loader, 1982, 92 min

Avec une illustration très fine des techniques étatiques et militaires de propagande dans les années 40 et 50, ce film propose une interrogation sur l’aveuglement social vis- à -vis de la menace de la guerre nucléaire d’aujourd’hui.
(suite…)

Ceci n’est pas une alerte

Un film de Christian Ugolini, 2005, 50 min

Tchernobyl, amiante, Creutzfeld-jakob et demain ? La confiance aveugle dans le progrès fait place à la remise en question des scientifiques. Les controverses ont leurs précurseurs, les lanceurs d’alerte (par ex. Francis Doussal équarrisseur, Pierre Meneton, Jacques Testart, Jean-Pierre Berlan, chercheurs, aux cotés de politiques comme Corinne Lepage et Michèle Rivasi), qui s’efforcent en amont de faire reconnaître scientifiquement, politiquement, médiatiquement, juridiquement, risques et dangers.
(suite…)

Ces brevets me rendent malades

Un film de Rony Brauman, Gérard Lafont et Anne Christine Roth, 2003, 52 min

En 2002 on comptait déjà 42 millions de séropositifs dont 30 millions en Afrique. Si les antirétroviraux (ARV) sont disponibles dans les pays du Nord, très rares sont les malades africains à pouvoir se les offrir. Plusieurs ONG internationales se sont élevées contre cette injustice en remettant en cause le système des brevets qui garantit aux industries pharmaceutiques de considérables profits. Sur le terrain, dans les pays où l’épidémie fait des ravages, malades, médecins et ONG se battent pour obtenir les médicaments essentiels. Le film, tout en démontant les arguments des grands laboratoires, retrace la lutte des ONG et de certains gouvernements, le Brésil tout particulièrement, pour l’accès aux médicaments vitaux.
(suite…)

Go to Top