Films

Le roundup face à ses juges

Un film de Marie-Monique ROBIN, 2017, 90 min

Presque 10 ans après « Le Monde selon Monsanto », pourquoi y revenir ?

Parce que dans ce film uniquement consacré au Roundup®, on verra qu’il n’est pas un simple poison, mais un produit à effets multiples : cancérigène, perturbateur endocrinien, mutagène et chélateur de métaux, il prépare un scandale sanitaire dont la magnitude pourrait être supérieure à ce qu’a produit l’amiante, car le glyphosate (la substance active de l’herbicide) est partout : dans l’eau, l’air, la pluie, les sols et les aliments. Du Nord au Sud de la planète, on verra que l’herbicide-qui-tue-tout (son surnom en espagnol) rend malades ou tue les sols, les plantes, les animaux et les humains. Il détruit durablement les écosystèmes en affectant les organismes vivants, avec des conséquences en chaîne jusqu’aux êtres humains, ce qui est la définition même du crime d’écocide.

Parce qu’il ne s’agit pas seulement de dénoncer : alors qu’agences internationales et gouvernements s’avèrent inopérants, l’initiative du Tribunal International Monsanto montre que témoins, victimes, experts, ou simples citoyens… ont su s’emparer de cette question, jusqu’à obtenir un avis juridique qui pourrait infléchir le droit international : faire reconnaître le crime d’écocide afin de pouvoir poursuivre au pénal les dirigeants des firmes dont les activités à grande échelle menacent la sûreté de la planète.

Derrière des produits bénins qui se trouvent encore dans les rayons des jardineries : un scandale sanitaire majeur… mais un début de condamnation devant la justice des hommes
(suite…)

Cultivons la terre

Un film de Honorine PERINO, 2008, 90 min

En prenant comme fil directeur la présentation des OGM agricoles actuellement sur le marché – des plantes transgéniques tolérant des herbicides et des plantes insecticides – ce film est un foisonnement de propositions alternatives, très concrètes et opérationnelles dans lesquelles chaque agriculteur peut se reconnaître.

Ce sont des pratiques agricoles améliorées par la recherche scientifique, ou des innovations faites par des agriculteurs dans leurs champs. La lutte biologique, la sélection participative, le respect de la vie des sols, l’autonomie alimentaire des élevages, les circuits courts de commercialisation, sont autant de stratégies d’avenir.

Agriculteurs et chercheurs s’allient pour illustrer et crédibiliser une vision nouvelle de l’agriculture où le progrès ne se situe plus dans une logique d’industrialisation, mais bien dans une approche sensible du monde vivant.

(suite…)

Cultures en transition

Un film de Nils AGUILAR, 2012, 66 min

À Cuba, en Angleterre comme en France, des alternatives en marche témoignent avec force d’une transition culturelle en cours. Une transition qui serait la préfiguration d’un futur au-delà de l’insécurité alimentaire, des désastres écologiques et des aliénations dont nous souffrons présentement.

Les solutions montrées dans Cultures en transition excellent par leur simplicité, leur faible coût, voire leur gratuité, ainsi que par leur intégrité écologique. À l’échelle d’un balcon-potager ou à l’échelle de l’agriculture d’un pays tout entier, elles ont vocation à favoriser les économies locales, à fortifier les liens de voisinage, ainsi qu’à encourager la diffusion libre des savoirs.

Intégrées au niveau des communautés locales, ces solutions permettent d’accroître la résistance des sociétés au choc extérieur et en particulier à la triple menace de la raréfaction du pétrole, du réchauffement climatique et de la déchéance imminente de notre système économique.

Si les camions s’arrêtaient de circuler, les supermarchés seraient vides en 3 jours !

(suite…)

Les moissons du futur

Un film de Marie-Monique ROBIN, 2012, 1h30

Après “Le Monde selon Monsanto” et “Notre poison quotidien”, Marie-Monique signe un documentaire optimiste sur les solutions qui existent déjà en présentant des initiatives agro-écologiques réussies des quatre coins du monde.

Augmentation des rendements, nouveaux liens entre producteurs et consommateurs, autonomie et amélioration des revenus des paysans… Des alternatives à diffuser sans modération !

(suite…)

It Has Been

Un film de Yves LENOIR & Michel HUGOT, 15 min

Compilation de 5 petits films de propagande à la gloire de l’URSS et de ses peuples victorieux de la bataille de Tchernobyl.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Programmation 2017


26 octobre 2017 à 20hVILLENEUVE D’ASCQ (59)
Projection suivie d’un débat

Avec la participation de Yves LENOIR (Enfants de Tchernobyl Belarus).

Plus d’infos…

Permaculture à la Ferme du Bec Hellouin

Un film de Perrine et Charles HERVÉ-GRUYER, 2015, 18 min

La ferme dite du Bec-Hellouin est une exploitation agricole située sur la commune du Bec-Hellouin dans l’Eure (France). Après l’achat de la ferme en 2004, Perrine et Charles Hervé-Gruyer, les nouveaux propriétaires, décident de produire quelques légumes pour commencer. La transition vers une ferme permacole débute en 2007 après la découverte de la permaculture par le couple. Devant les performances observées sur leur terrain, ils embauchent peu à peu quelques salariés pour assurer la production agricole et se consacrent en parallèle à l’élaboration d’un programme de recherche scientifique et d’un “éco-centre” de formation.

Le postulat de cette ferme est de produire une grande quantité de produits sur une surface réduite en privilégiant le travail manuel et la traction animale. La permaculture est appliquée à travers le design méthodique des espaces de production et l’étude des interactions entre les écosystèmes. L’approche revendiquée ici est bio-intensive.

(suite…)

Le Sacrifice

Un film de Wladimir TCHERTKOFF & Emanuela ANDREOLI, 23 min

Son titre : « Le Sacrifice ». Il dure 23 minutes. Il est affecté en son début de commentaires en partie erronés qui sonnent comme un avatar de la propagande de guerre du gouvernement soviétique à savoir de donner à croire que le sacrifice des hommes était urgent et nécessaire pour éviter une monstrueuse explosion atomique secondaire. Je me suis toujours insurgé contre cette interprétation sans queue ni tête sur le plan scientifique visant à exonérer les responsables de leur décision de remettre en service la centrale le plus rapidement possible, ce qui supposait, par manque de matériel adéquat, de tout faire à la main. Les réacteur 1 et 2 ont été remis en service dès décembre 1986 et le N° 3, adjacent au bloc 4 détruit, à la fin de l’année 1987. Des records absolus !
 

Programmation 2017


26 octobre 2017 à 20hVILLENEUVE D’ASCQ (59)
Projection suivie d’un débat

Avec la participation de Yves LENOIR (Enfants de Tchernobyl Belarus).

Plus d’infos…

Go to Top